Un regard neuropsychanalytique sur Lacan

 


Extrait de “Dictionnaire de neuropsychanalyse" de Serafino Malaguarnera, 12 octobre 2016, pp. 254-255.

Ariane Bazan (2007) mène des recherches qui apportent un ancrage scientifique aux concepts lacaniens à travers des phénomènes mesurables et reproductibles. Elle soutient l’idée que la théorie de Lacan, plus que celle de Freud, offre une possibilité pour enquêter les différents niveaux, notamment la fonctionnalité psychique et les modules neuronaux, visés par la neuropsychanalyse, car Lacan conçoit la vie psychique comme un système complexe dynamique et stratifié en lien avec le corps ou le cerveau bien qu’il ne s’y réduise pas. Les trois catégories (Réel, Symbolique, Imaginaire) introduites par Lacan sont effectivement trois stratifications et niveaux organisationnels différents, car ils renvoient au corps, au sujet et à l’organisation sociale. Ces trois strates fonctionnent et tiennent ensemble comme une structure dynamique vivante qui ne peut pas être réduite aux parties qui la constituent (Bazan, 2009).                                                                                                                        

Dans une perspective de rapprochement entre la psychanalyse et les neurosciences, François Ansermet et Pierre Magistretti reprennent certaines notions issues des apports de Lacan (2004 ; 2010). Voici les notions reprises dans ce dictionnaire : la Chose, le signifiant, tuché et automaton, jouissance, diachronie et synchronie.          

________________
                                                                                                                                                    

▲ 1. « Vous entendrez des gens vous expliquer gravement que Freud a été empêtré dans son scientisme : ce qui est une sottise. Nous seulement son scientisme ne l’a pas gêné, mais il était absolument nécessaire qu’il fût un scientiste. Comme il est aujourd’hui nécessaire que la psychanalyse se constitue en science », 1957, LACAN, Entretien avec Madeleine CHAPSAL, paru dans L’express du 31 mai 1957, n° 310, puis édité dans Madeleine Chapsal, Envoyez la petite musique, Paris, Grasset, 1984 ; repris dans la coll. « Le livre de poche, biblio essais », 1987.

Bibliographie :                                                                                                                                                    

Ansermet F., Magistretti P. (2004), À chacun son cerveau. Plasticité neuronale et inconscient, Odile Jacob.                                                                                                                                         

Ansermet F., Magistretti P. (2010), Les énigmes du plaisir, Odil Jacob.                                      

Bazan A. (2009), L’objet d’une science neuro-psychanalytique, in : Georgieff N., Golse B., Ouss L., Widlöcher D. (sous dir.), Vers une neuropsychanalyse ?, Odile Jacob, 2009.      

Malaguarnera S., Dictionnaire de psychologie et psychanalyse en ligne, http://malaguarnera-psy.wifeo.com/dictionnaire.php

Compléments :                                                                                                                                                 

Agnosie, Angoisse, Automaton, Bazan Ariane, Chose (La —), Compulsion de répétition, Conscience de soi, Contre-transfert, Cybernétique, Détresse (État de — ), Diachronie — Synchronie, Élagage synaptique, Esquisse d’une psychologie scientifique , Fantasme, Fédida Pierre, Graphe du désir, Identification, Introjection, Jouissance, Korn Henri, Langage, Laurent Éric, Mathème, Membre fantôme, Métaphore Moi, Pommier Gérard, Pulsion, Signe, Signifiant, Stade du miroir, Sujet, Symbolique, Trace mnésique, Tuché, Widlöcher Daniel

Ajouter un commentaire

 
×